Parents

7 habitudes saines pour prévenir la dépression post-partum

single-image

L’une des choses les plus difficiles à entendre pour une future maman est qu’après neuf mois d’attente de ce qui est supposé être l’une des expériences les plus importantes et les plus miraculeuses de la vie, au lieu de se sentir joyeuse, elles pourraient se sentir tristes, anxieuses ou confuses. déprimé et incapable de profiter de leur nouveau-né.

La dépression post-partum (DPP) est une condition dans laquelle la nouvelle mère subit une forme de dépression après l’accouchement. Il ne faut pas confondre ce qu’on appelle le «baby blues», qui survient généralement au cours des premières semaines après l’accouchement et qui résulte des changements liés à l’accouchement à la maison. Cinquante à 80% des femmes peuvent vivre le baby blues avec des sautes d’humeur qui peuvent aller du bonheur à la tristesse en l’espace de quelques heures. (1) Certaines femmes peuvent se sentir stressées, ce qui peut entraîner de l’irritabilité et de l’anxiété. Les symptômes sont transitoires et le traitement est bénéfique.

Dix à 15% des femmes souffrent de dépression postnatale majeure pouvant survenir à tout moment au cours de la première année. Ces patients ont souvent besoin d’un traitement médical. Comme pour de nombreuses maladies, la prévention est le meilleur moyen de lutter contre la DPP.

La science n’a pas encore découvert une cause unique pour le PPD. Des études montrent qu’une goutte d’hormones peut être impliquée. (2) Bien que chaque patiente subisse une baisse d’hormones après l’accouchement, certains y sont particulièrement vulnérables. Cette sensibilité est la même chez les patients atteints du syndrome prémenstruel (SPM), ce qui pourrait expliquer pourquoi la DPP est plus fréquente chez les patients ayant déjà souffert du SPM dans le passé.

Les autres causes suggérées sont la génétique (antécédents familiaux de PPD) et l’augmentation des taux d’homocystéine – certaines études ont montré des taux élevés de cette substance chez les patients atteints de PPD. (3) L’homocystéine est un acide aminé qui a été associé à une inflammation et à des lésions cellulaires, ainsi qu’à un risque majeur de maladie cardiovasculaire.

Bien qu’il n’y ait pas une seule cause de DPP, de nombreux facteurs de risque ont été identifiés, notamment des antécédents de dépression avant ou pendant la grossesse, un manque de soutien de la part de votre partenaire ou de votre famille, des craintes ou des doutes concernant le nouveau rôle de mère, une alimentation malsaine et des changements de carrière. , fumer ou boire, des emplois stressants et une histoire du syndrome prémenstruel. Beaucoup de femmes ont une combinaison de facteurs de risque; peu n’ont aucun facteur de risque. Le facteur de risque le plus courant est les antécédents de dépression.

Le moyen le plus important de prévenir le PPD est la sensibilisation. Connaissez vos facteurs de risque et informez votre médecin, en particulier si vous avez eu des changements d’humeur avant ou pendant la grossesse. Des habitudes saines peuvent également réduire le risque de développer une DPP. Voici sept habitudes saines que vous devriez adopter maintenant.

Augmentez votre apport en vitamines du complexe B

Les vitamines B6, B12 et l’acide folique aident le corps à métaboliser l’homocystéine, réduisant ainsi les taux dans votre sang. La vitamine B6 se trouve dans les grains entiers, les œufs, la viande, les fruits, les légumes, les légumineuses et les produits laitiers. La vitamine B12 ne se trouvant que dans les produits d’origine animale, les végétariens devraient donc envisager de prendre un supplément. L’acide folique peut être trouvé dans tous les légumes à feuilles vertes.

Mangez une alimentation saine et équilibrée

Bien que les produits d’origine animale soient une excellente source de vitamines du complexe B, les niveaux d’homocystéine sont les plus élevés chez les personnes qui consomment beaucoup de protéines animales et ne consomment ni fruits ni légumes. L’équilibre est la clé .

Exercice

Pendant la grossesse et la période post-partum, il est important de faire de l’exercice. Cela augmente les taux sanguins de sérotonine, ce qui peut vous aider à réduire votre anxiété et à vous sentir mieux émotionnellement. Essayez de marcher, nager ou faire du yoga. N’oubliez pas qu’il s’agit davantage de bouger et de se sentir bien que de se pousser et de brûler des calories.

Obtenez un repos et un sommeil adéquats

Cela peut sembler impossible à faire avec un nouveau-né à la maison, mais un sommeil adéquat peut faire toute la différence pour prévenir la PPD. Essayez de vous reposer quand votre bébé dort. N’hésitez pas à demander à vos amis ou à votre famille de vous donner un coup de main, cela vous évitera de devenir trop fatigué ou dépassé.

Boire beaucoup d’eau

Il y a un lien entre la déshydratation et l’anxiété ou le manque d’énergie. Les mamans qui allaitent risquent fort de se déshydrater. Soyez donc conscient de la quantité d’eau que vous buvez.

Réduire le stress

Essayez d’intégrer des pratiques de réduction du stress dans votre vie quotidienne, ou continuez-les après la naissance si vous les pratiquez déjà. Les techniques de méditation et de respiration peuvent vous aider à gérer votre stress et à affronter votre nouvelle routine de manière plus pacifique. Même quelques minutes de méditation deux fois par jour ou prendre le temps de respirer profondément et consciemment peuvent faire toute la différence.

Parler haut

Se sentir triste pendant ou après la grossesse n’est pas un sujet de honte, c’est normal de se sentir anxieux. Ne cache pas tes sentiments. Cherchez plutôt un soutien pour vous aider à faire face à vos peurs.

Ne te sens pas coupable

La culpabilité est très fréquente chez les femmes atteintes de DPP, car le fait d’avoir un bébé est censé vous rendre heureuse et épanouie, mais vous vous sentez triste et déprimé. La culpabilité est une émotion très négative et préjudiciable qui suscite beaucoup de doutes quant à votre nouveau rôle en tant que mère. Sachez que vous n’avez pas choisi le PPD. Ce n’est pas de ta faute.

Prendre soin de soi n’est pas égoïste. Votre bébé a besoin d’une maman heureuse et en bonne santé. Si vous vous sentez bleu, ne soyez pas si dur avec vous-même. Parlez-en et soyez ouvert pour aider. Rappelez-vous qu’il ne s’agit pas d’un parent parfait, mais d’un parent plus centré et détendu.

Si vous vivez une détresse émotionnelle post-partum, prenez soin de vous et demandez l’aide et le soutien de votre médecin, de votre partenaire, de votre famille et de vos amis. Si vous êtes enceinte et si vous vous sentez déprimée ou si vous présentez l’un des facteurs de risque, passez à l’action et commencez dès maintenant à adopter ces bonnes habitudes pour réduire votre risque.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

Bébé/enfant

Les accessoires essentiels lors d’une sortie avec bébé

single-image

Il est agréable de sortir votre bébé au soleil et de profiter de l’air frais en marchant, en jouant sur la plage ou assis dans le jardin. Mais vous aurez besoin de vous occuper de la peau délicate de votre bébé lorsque le soleil sera au rendez-vous.
la casquette bébé aux nombreux atouts

Quels vêtements sont les meilleurs pour protéger mon bébé du soleil?

Votre bébé devrait porter un chapeau à larges bords pour protéger son visage, son cou et ses oreilles. La casquette bébé aux nombreux atouts est aussi un accessoire indispensable pour la protection de bébé du soleil.

Des vêtements légers mais étroitement tissés, tels que le coton, offrent la meilleure protection. Les hauts qui couvrent les épaules de votre bébé sont essentiels au soleil, en particulier par temps chaud. Les épaules sont particulièrement vulnérables et brûlent rapidement. Enfilez aussi une paire de pantalons en coton super cool sur votre bébé.

Si vous…

View More Article
Grossesse

Quelques conseils pour vivre au mieux sa grossesse

single-image
Si vous êtes enceinte ou envisagez de le devenir, vous connaissez probablement certains des conseils de base de la grossesse pour prendre soin de vous et de votre bébé : ne fumez pas, ne buvez pas et reposez-vous. Voici d’autres conseils pour la grossesse, allant de la prise de vitamines à l’utilisation de la litière pour chat, qui peuvent aider à assurer un développement prénatal sain et sans danger.

Prendre des vitamines prénatales

Pour vivre au mieux sa grossesse,  il est judicieux de commencer à prendre des vitamines prénatales même lorsque vous essayez encore de concevoir. Le cordon neural de votre bébé, qui devient le cerveau et la moelle épinière, se développe au cours du premier mois de grossesse. Il est donc important que vous obteniez des nutriments essentiels – tels que l’acide folique, le calcium…

View More Article
Parents

Les conseils pour affronter l’hiver quand on est enceinte

single-image

L’hiver approche à grand pas et arrive avec lui le froid et ses désagréments. Il est souvent difficile de faire face à l’hiver lorsque l’on est enceinte, surtout quand on ne s’y est pas préparée. Comment rester en forme et en bonne santé, pour profiter de sa grossesse au maximum. Voici quelques conseils précieux.

Ne restez pas immobile

Vivre une grossesse n’est pas toujours facile, alors si on ajoute à cela le froid de l’hiver, la situation peut parfois être vraiment compliquée. Mais ce n’est pas une raison pour rester emmitouflée sous sa couette, afin de conserver un maximum de chaleur. Équipez-vous de vêtements chauds et aller vous promenez dehors. La marche en extérieur est sans danger, c’est une parfaite activité pour les femmes enceintes. Elle permet de maintenir la santé de votre système cardio-vasculaire et de vos articulations.

Renforcez vos défenses immunitaires

Pour renforcer vos défenses immunitaires, procurez-vous en pharmacie des compléments…

View More Article
Bébé/enfant

Trouver une nounou pour assurer la garde d’enfant à la sortie d’école

single-image

Trouver une nounou pour la garde d’enfant à la sortie d’école

Vous recherchez une baby-sitter en région lyonnaise pour assurer la garde d’enfant à la sortie d’école, mais vous avez du mal à trouver une personne près de chez vous ? Nous vous proposons ci-dessous quelques conseils pour partir du bon pied à la rentrée !

Une baby-sitter pour la sortie d’école ? C’est possible !

Trouver une nounou pour garder son enfant est déjà compliqué, mais la garde périscolaire représente un tout autre casse-tête. Non seulement il faut trouver une personne qualifiée et disponible qui s’entendra bien avec son bout de chou, mais il faut encore qu’elle habite suffisamment près de chez soi pour se montrer ponctuelle pour le récupérer à la sortie des classes.

En effet, le sérieux de l’intervenante n’empêche ni les embouteillages, ni les problèmes de transports en commun ! Resserrer son périmètre de recherche (au niveau de sa…

View More Article
Bébé/enfant

Comment se prépare à la naissance de bébé ?

single-image

Assurez-vous que vos heures et vos heures de préparation sont effectivement utilisées. Ces hormones de nidification ne sont pas toujours aussi logiques. Et si vous vous préparez à la naissance de votre premier enfant, vous pourriez ne pas savoir comment vous voulez vraiment vous préparer. Vous vous concentrez simplement sur les choses évidentes pour l’arrivé du bébé.

Voilà 4 choses à ne pas négliger pour l’arrivée du bébé

Préparer sa relation

Trop excités pour l’arrivé de bébé, que vous oubliez presque le goût de ces derniers jours d’être tous les deux. Faites une babymoon, nous vous le recommandons vivement. Cela n’a pas besoin de coûter cher, mais de réserver un week-end pour s’évader et être ensemble. Car au dernier trimestre, vous êtes très concentrés sur la préparation pour bébé, que vous oublierez de passer du temps ensemble. Votre vie change beaucoup après bébé et vous ne serez jamais seuls. Vous aurez toujours ce nouveau…

View More Article
Bébé/enfant

Comment expliquer le succès international de Sophie la Girafe ?

single-image

Sophie la Girafe est un jouet fabriqué et commercialisé par la marque française Vulli. Fabriqué en France et à base de caoutchouc naturel, ce jouet bénéficie d’une aura internationale et se vend à travers le monde entier. Comment expliquer un tel succès pour un jouet aussi simple ?

Un jouet qui éveille les enfants

Sophie la Girafe a été imaginée au début des années 60 et commercialisé pour la première fois le 25 mai 1961. C’est de cette date précise qu’elle tient son prénom puisque le 25 mai correspond à la fête de Sainte-Sophie. Depuis, le jouet a conquis la France entière, mais aussi de nombreux autres pays à travers le monde.

Son succès, Sophie la Girafe la doit à la promesse simple qu’elle offre aux parents. Avec son caoutchouc doux au toucher, ses formes faciles à attraper, ses taches de couleurs stimulantes et le bruit qu’elle fait quand on la presse, Sophie la…

View More Article