Parents

7 habitudes saines pour prévenir la dépression post-partum

single-image

L’une des choses les plus difficiles à entendre pour une future maman est qu’après neuf mois d’attente de ce qui est supposé être l’une des expériences les plus importantes et les plus miraculeuses de la vie, au lieu de se sentir joyeuse, elles pourraient se sentir tristes, anxieuses ou confuses. déprimé et incapable de profiter de leur nouveau-né.

La dépression post-partum (DPP) est une condition dans laquelle la nouvelle mère subit une forme de dépression après l’accouchement. Il ne faut pas confondre ce qu’on appelle le «baby blues», qui survient généralement au cours des premières semaines après l’accouchement et qui résulte des changements liés à l’accouchement à la maison. Cinquante à 80% des femmes peuvent vivre le baby blues avec des sautes d’humeur qui peuvent aller du bonheur à la tristesse en l’espace de quelques heures. (1) Certaines femmes peuvent se sentir stressées, ce qui peut entraîner de l’irritabilité et de l’anxiété. Les symptômes sont transitoires et le traitement est bénéfique.

Dix à 15% des femmes souffrent de dépression postnatale majeure pouvant survenir à tout moment au cours de la première année. Ces patients ont souvent besoin d’un traitement médical. Comme pour de nombreuses maladies, la prévention est le meilleur moyen de lutter contre la DPP.

La science n’a pas encore découvert une cause unique pour le PPD. Des études montrent qu’une goutte d’hormones peut être impliquée. (2) Bien que chaque patiente subisse une baisse d’hormones après l’accouchement, certains y sont particulièrement vulnérables. Cette sensibilité est la même chez les patients atteints du syndrome prémenstruel (SPM), ce qui pourrait expliquer pourquoi la DPP est plus fréquente chez les patients ayant déjà souffert du SPM dans le passé.

Les autres causes suggérées sont la génétique (antécédents familiaux de PPD) et l’augmentation des taux d’homocystéine – certaines études ont montré des taux élevés de cette substance chez les patients atteints de PPD. (3) L’homocystéine est un acide aminé qui a été associé à une inflammation et à des lésions cellulaires, ainsi qu’à un risque majeur de maladie cardiovasculaire.

Bien qu’il n’y ait pas une seule cause de DPP, de nombreux facteurs de risque ont été identifiés, notamment des antécédents de dépression avant ou pendant la grossesse, un manque de soutien de la part de votre partenaire ou de votre famille, des craintes ou des doutes concernant le nouveau rôle de mère, une alimentation malsaine et des changements de carrière. , fumer ou boire, des emplois stressants et une histoire du syndrome prémenstruel. Beaucoup de femmes ont une combinaison de facteurs de risque; peu n’ont aucun facteur de risque. Le facteur de risque le plus courant est les antécédents de dépression.

Le moyen le plus important de prévenir le PPD est la sensibilisation. Connaissez vos facteurs de risque et informez votre médecin, en particulier si vous avez eu des changements d’humeur avant ou pendant la grossesse. Des habitudes saines peuvent également réduire le risque de développer une DPP. Voici sept habitudes saines que vous devriez adopter maintenant.

Augmentez votre apport en vitamines du complexe B

Les vitamines B6, B12 et l’acide folique aident le corps à métaboliser l’homocystéine, réduisant ainsi les taux dans votre sang. La vitamine B6 se trouve dans les grains entiers, les œufs, la viande, les fruits, les légumes, les légumineuses et les produits laitiers. La vitamine B12 ne se trouvant que dans les produits d’origine animale, les végétariens devraient donc envisager de prendre un supplément. L’acide folique peut être trouvé dans tous les légumes à feuilles vertes.

Mangez une alimentation saine et équilibrée

Bien que les produits d’origine animale soient une excellente source de vitamines du complexe B, les niveaux d’homocystéine sont les plus élevés chez les personnes qui consomment beaucoup de protéines animales et ne consomment ni fruits ni légumes. L’équilibre est la clé .

Exercice

Pendant la grossesse et la période post-partum, il est important de faire de l’exercice. Cela augmente les taux sanguins de sérotonine, ce qui peut vous aider à réduire votre anxiété et à vous sentir mieux émotionnellement. Essayez de marcher, nager ou faire du yoga. N’oubliez pas qu’il s’agit davantage de bouger et de se sentir bien que de se pousser et de brûler des calories.

Obtenez un repos et un sommeil adéquats

Cela peut sembler impossible à faire avec un nouveau-né à la maison, mais un sommeil adéquat peut faire toute la différence pour prévenir la PPD. Essayez de vous reposer quand votre bébé dort. N’hésitez pas à demander à vos amis ou à votre famille de vous donner un coup de main, cela vous évitera de devenir trop fatigué ou dépassé.

Boire beaucoup d’eau

Il y a un lien entre la déshydratation et l’anxiété ou le manque d’énergie. Les mamans qui allaitent risquent fort de se déshydrater. Soyez donc conscient de la quantité d’eau que vous buvez.

Réduire le stress

Essayez d’intégrer des pratiques de réduction du stress dans votre vie quotidienne, ou continuez-les après la naissance si vous les pratiquez déjà. Les techniques de méditation et de respiration peuvent vous aider à gérer votre stress et à affronter votre nouvelle routine de manière plus pacifique. Même quelques minutes de méditation deux fois par jour ou prendre le temps de respirer profondément et consciemment peuvent faire toute la différence.

Parler haut

Se sentir triste pendant ou après la grossesse n’est pas un sujet de honte, c’est normal de se sentir anxieux. Ne cache pas tes sentiments. Cherchez plutôt un soutien pour vous aider à faire face à vos peurs.

Ne te sens pas coupable

La culpabilité est très fréquente chez les femmes atteintes de DPP, car le fait d’avoir un bébé est censé vous rendre heureuse et épanouie, mais vous vous sentez triste et déprimé. La culpabilité est une émotion très négative et préjudiciable qui suscite beaucoup de doutes quant à votre nouveau rôle en tant que mère. Sachez que vous n’avez pas choisi le PPD. Ce n’est pas de ta faute.

Prendre soin de soi n’est pas égoïste. Votre bébé a besoin d’une maman heureuse et en bonne santé. Si vous vous sentez bleu, ne soyez pas si dur avec vous-même. Parlez-en et soyez ouvert pour aider. Rappelez-vous qu’il ne s’agit pas d’un parent parfait, mais d’un parent plus centré et détendu.

Si vous vivez une détresse émotionnelle post-partum, prenez soin de vous et demandez l’aide et le soutien de votre médecin, de votre partenaire, de votre famille et de vos amis. Si vous êtes enceinte et si vous vous sentez déprimée ou si vous présentez l’un des facteurs de risque, passez à l’action et commencez dès maintenant à adopter ces bonnes habitudes pour réduire votre risque.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like

Parents

Parentalité : le casse-tête de la reconnaissance de l’enfant quand on n’a pas de carte d’identité

single-image

Depuis 2018, une nouvelle loi oblige les parents d’un nouveau-né à présenter une carte d’identité quand ils veulent déclarer leur lien de parenté avec l’enfant. L’objectif est de limiter les déclarations frauduleuses de la part de certains sans-papiers (577 en 2016 d’après le gouvernement). Dans les faits, cela complique considérablement les démarches de certains parents, notamment les demandeurs d’asile.

Sans carte d’identité, vous ne pourrez pas devenir parents

Techniquement, le problème se pose moins pour la mère. L’enfant est automatiquement reconnu comme étant le sien lors de l’accouchement à l’hôpital. C’est surtout la déclaration de paternité qui a été affectée par cette situation. Lorsque le père se rend à la mairie pour déclarer la naissance de l’enfant avec les documents délivrés par l’hôpital, il en profite généralement pour s’inscrire comme le père de l’enfant.

Désormais, s’il n’a pas de papiers d’identité, il ne pourra plus le faire. L’enfant portera donc le nom…

View More Article
Bébé/enfant

Comment faire si mon bébé dort sur le ventre ?

single-image

Votre bébé ne cesse de dormir sur le ventre ? Lisez l’article qui suit pour voir comment y pallier.

Quelles solutions pour faire dormir bébé sur le dos ?

  • Placez votre bébé sur le dos pour qu’il s’endorme. Faites-le pendant la sieste et la nuit. C’est le meilleur moyen de réduire le risque de mort subite du nourrisson (MSN) ou d’autres causes de décès du nourrisson liées au sommeil.
  • Ne couchez jamais un bébé pour dormir sur un lit d’adulte, un canapé, un divan, des couettes, des couvertures, des oreillers, des coussins, une couette, un lit à eau, une peau de mouton ou d’autres surfaces douces. Cela peut augmenter le risque d’étouffement du bébé.
  • Veillez à ce que votre bébé n’ait pas trop chaud pendant son sommeil. Maintenez la pièce à une température confortable pour vous…
View More Article
Bébé/enfant

Enfant en surpoids : comment l’habiller correctement ?

single-image

Conseils pour habiller un enfant en surpoids

En France, près de 500 000 enfants entre 8 à 15 ans souffrent de surpoids. Cette situation cause plusieurs problèmes non seulement sur la santé de l’enfant mais aussi sur sa psychologie. Vous avez un enfant qui est dans le même cas ? En plus des contraintes subies au quotidien, il y a aussi celles des vêtements. En effet, habiller un enfant en surpoids est très difficile. Pour vous faciliter la tâche, voici quelques conseils pour habiller votre enfant correctement. 

Ne pas choisir les vêtements au hasard

Avec un enfant de taille normale, le choix…

View More Article
Bébé/enfant

Nos conseils pour bien se préparer à l’accouchement

single-image

La venue d’un nouveau-né est un des événements les plus importants dans la vie d’un couple. Cela explique donc pourquoi cet événement en question se doit d’être soigneusement préparé à l’avance. Pour ce faire, rien de très compliqué, il suffit de suivre ces quelques conseils et tout devrait parfaitement bien se passer.

Bien choisir le prénom de l’enfant

L’une des erreurs les plus fréquentes des futurs parents est de fixer un prénom pour l’enfant dans les toutes premières semaines de grossesses ou pendant les derniers jours qui la précèdent. Il faut toutefois noter que le choix du prénom est une décision importante qu’il ne faut pas prendre à la légère. On vous conseille donc fortement de dresser une liste de prénom tout le long de la grossesse et d’en discuter longuement avec votre partenaire pour vous mettre d’accord et fixer votre choix. De cette manière, vous serez sûr d’attribuer un nom…

View More Article
Bébé/enfant

À quel âge bébé peut-il prendre l’avion ?

single-image

Généralement, une compagnie aérienne peut imposer l’âge minimum d’un bébé, dont certains acceptent même les nourrissons de 2 jours. Toutefois, la plupart des médecins ne recommandent pas les voyages en avion avec un nouveau-né avant ses 7 premiers jours de vie. Par ailleurs, vous devez penser à toutes les contraintes, des modalités de voyage à la préparation des affaires.

Ce qu’il faut prendre en compte

  • Les documents d’identité

De même que pour les adultes, les bébés doivent disposer d’une carte d’identité ou d’un passeport lors d’un voyage en avion (l’un ou les deux selon la destination). Il est donc primordial de vérifier ses papiers et de veiller à ce qu’ils soient complets et en règle. Sachez que les compagnies aériennes ne seront pas indulgentes si vous ne présentez pas l’un de ces documents.

  • L’achat des billets

Lorsqu’il s’agit de voyager en avion avec son enfant, notamment un bébé, il ne faut jamais…

View More Article
Parents

Faire plaisir à son enfant : quoi lui acheter ?

single-image

Il n’est pas facile d’éduquer son enfant. Nombreuses sont les contraintes auxquelles les parents doivent faire face. Vous l’aurez compris, le rôle des parents dans la vie de leurs enfants est donc crucial pour leur avenir. Les mamans et les papas devront trouver le juste milieu dans l’éducation de leurs petits. Et ce n’est pas chose facile ! Vous êtes parents et vous avez envie de faire plaisir à vos bambins en leur offrant des cadeaux, sans trop en faire au risque de trop les gâter ? N’oubliez jamais que le meilleur cadeau que vous puissiez leur offrir, c’est la bonne éducation. Pourquoi ne pas opter pour des jouets éducatifs ? Achetez-leur des vêtements et accessoires en fonction de leurs besoins. Si vous ne savez pas quoi acheter à votre enfant, ci-dessous quelques bonnes idées…

Adorables peluches toutes douces pour enfant

En termes de cadeaux pour enfant, les peluches restent en…

View More Article